Pour faire le portrait d’une femme

This poem is based on a beautiful poem by Jacques Prévert, “Pour faire le portrait d’un oiseau”.

Peindre d’abord un coeur
Avec un amour ouvert et accueillant,
Joli et simple, beau et utile.

Ni cachez-vous derrière l’arbre ou le masque
Ni attendez longtemps pour un signe
Sauf si vous voudriez attendre à jamais.

La femme n’est pas un oiseau;
On ne l’attire pas avec une cage–
Même pas avec une porte ouverte.

Une femme souffra dans un royaume
Où l’amour est roi,
Mais la haine, c’est le loi.

Si vous n’aviez pas peint les barreaux,
Il ne serait pas nécessaire de les effacer,
Et la femme aurait chanter tout doucement.

Advertisements